Résidence Earnscliff

Montréal, 1996

Une maison en quasi-ruine, mais tendrement aimée, des gens fidèles et pour le moins débrouillards, des années devant soi et de bons conseils ont fait jaillir au fil des années des lieux de vie sobres et pourtant luxueux, contemporains et parfois déroutants. Après la salle de bain réalisée il y a quelques années, après la chambre d’enfant et les espaces de vie, voici le tour de la cuisine! Elle déborde maintenant des limites contraignantes du mur porteur en le contournant pour englober la pièce contigüe, sur laquelle s’ouvrent lorsque requis la salle de lavage et la salle d’eau, éléments cachés derrière un rideau de bois. Les murs sont tombés, et tout est possible. On se tourne maintenant vers d’autres pièces…