Salle de l’assemblée

Université de Montréal, 2011

L’Assemblée universitaire réunit les différents corpus de l’Université qui orientent son développement. La salle existante, de type auditorium, impliquait une relation de vis-à-vis manichéenne qui ne convenait plus à l’esprit de collégialité souhaité. La configuration en « U » proposée permet de brouiller l’ancienne relation de frontalité entre les membres et le présentateur en multipliant les relations de vis-à-vis de part et d’autre et en renforçant l’appartenance au groupe.

Jouant sur une symétrie apparente mais brisée, la configuration développée brouille les rapports hiérarchiques et atténue les certitudes de chacun. Intégrant sans ostentation l’ensemble des équipements technologiques relevant de ce type de salles, le mobilier sans dadeau créée l’impression d’une table unique à laquelle sont conviés les membres. Le plafond éclaté relève du clin d’œil. Il permet aux rêveurs de chercher le motif et avertit les décideurs que s’ils se trompent, le ciel leur tombera sur la tête.